COLLECTIF D'ARTISTES / LIEU DE CRÉATION / ZONE DE PARTAGE ARTISTIQUE & POLITIQUE / BREST

« Personne n’éduque autrui, personne ne s’éduque seul, les hommes s’éduquent ensemble par l’intermédiaire du monde. »  Paolo Freire
NOUS LES VAGUES - Conseil National de la Nouvelle Résistance à Brest
Agoras et Banquet maquisard le samedi 24 octobre 2020

Partage artistique et politique

 

 

SPECTACLES AMOUREUX À KEROURIEN

Un bout de concert, une performance théâtrale, un crieur public, des personnages, une danse étrange... Chaque vendredi de l’été, nous avons proposé un rituel artistique dans le quartier de Kerourien à Brest. L’idée de provoquer l’ouverture, des fenêtres, des coeurs et des têtes nous a inspiré une sérénade contemporaine hebdomadaire. Cette initiative spontanée a été suivie par de nombreux/euses artistes proches du Grain et du Maquis, et aussi de la Maison du Théâtre et du Fourneau, qui ont accepté le risque d’une action in situ s’inspirant de la vie de Kerourien. Malgré quelques grains humides ou enflammés, huit évènements ont pu être organisés dans la joie et la fraternité.

Organisation : les habitants de Kerourien avec Collectif Le Maquis, Le Grain - Écritures scéniques du réel, le centre social Couleur Quartier, Csf Rive Droite, Gpas Brest, Epm Kerourien et la Mairie de quartier Saint-Pierre Brest.
Avec le soutien de la ville de Brest, du département Finistère et de la DRAC Bretagne.

---

Le Maquis est un lieu de création, un collectif d'artistes et une zone de partage artistique et politique à Brest. 

À l’origine de cet espace intermédiaire et hybride, les Filles de la Pluie œuvrent depuis 1994 pour un théâtre politique de transformation sociale et affirment les notions de partage, d’émancipation et d’éducation populaire. En 2002, lors du festival Enrageons-nous, les Filles de la Pluie contribuent à la création d’un collectif théâtral composé de chômeurs militants : les piqueteros. Ils apportent une autre pierre à cet esprit de fabrique politique : défendre un théâtre furieux par les inégalités sociales et placer ces formes d’écritures dans des lieux désertés par la pratique artistique.

Plusieurs compagnies professionnelles et non professionnelles s’associent dans cet esprit pour fonder le Maquis. 

Celui-ci est ainsi géré par un collectif d’artistes et de Brestois. Les artistes habitants (ou permanents) du lieu, faisant partie intégrante de la vie de quartier, peuvent alors construire des liens solides et durables avec les voisins et les structures proches. Cet espace accueille également de nombreuses autres équipes artistiques pour des périodes de création. Des rencontres sont organisées afin de mettre en relation les artistes, les voisins, les Brestois.

Nous recherchons à créer les conditions d’une mixité dans les pratiques et chez les personnes s’impliquant dans le lieu.

Ainsi, par l’intermédiaire de créations artistiques et/ou d’élaboration collective, nous cherchons à favoriser les contributions autonomes et, par conséquent, l’émancipation des un-e-s et des autres.


Crédit photo : Roland Sourau

La Caravane Compagnie

VIRILITE (Seul en scène)

Je voudrais vous parler

associations.brest

MISE EN DANGER DU SECTEUR ASSOCIATIF
Les associations, des acteurs majeurs de notre commune

Brest, le 6 janvier 2020